Premier essai

 


Cabaret intrusif


Poudrière de Belfort



8 décembre  2017



les acteurs : Hervée de Lafond, Jacques Livchine, Catherine Fornal, Fantazio, Julie Cazalas, Lucile Tanoh, Gaspard Herblot


+ benjamin Dreyfus : artifices


et en dernière Minute Mario Rémy, dit Johnny Smeet


Photos :Phil Lovy


Durée : deux heures.  Locations faibles mais salle pleine



Il fallait inventer un concept neuf pour le lieu, 140 personnes assises , lieu marqué musicalement. Telle était la commande.







L’idée : A peine commencerions nous un spectacle  anti -jeunes et à la gloire des vieux, on devait  entendre trois grosses explosions, la lumière se couperait et nous nous trouverions dans le noir le plus complet. L’idée d’un avenir sombre pour le théâtre,  subsister dans les caves et sous terre, cachés.

Comme d’habitude cela ne  s’est   passé comme prévu, les explosions étaient inaudibles, alors on a juste fait la panne de courant.


Il fallait alors faire un cabaret noir, car nous étions confinés pour plusieurs heures d’après la police, donc changer notre fusil d’épaule, et inventer un autre spectacle à vue.


Sauf que Johnny meurt dans la nuit de mardi à mercredi, et  c’est carrément toute la France secouée et que nous voulons en tenir compte.



Hervée retrouve un sosie de Johnny, que nous avions connu à Amiens, il est près de Béthune , on lui demande d’intervenir immédiatement. Il n’a pas l’habitude des transports en commun parisiens, il a peur de se perdre, n’a pas très envie.


Donc je commence etc je me présente

car peu de gens nous connaissent, je rappelle notre arrivée à Montbéliard il y a 26 ans, la direction de la scène nationale, j’ai bien fait, car les gens dans l’ensemble ne savaient pas qui on était.

je dis que j’ai fait une licence de lettres et que je vais parler d’un poète de 84 ans, jean Bernard

je lis un de ses textes


Quand tes cheveux s’étalent

comme un soleil doré

et que ton oreiller

ressemble aux champs de blé


je ne le trouve pas très performant ce poète

et Hervée annonce Johnny en personne









stupéfaction dans la salle qui reprend bien sûr  que  je t’aime, Hervée survoltée se pâme




Sur on a tous quelque chose de Tennensee, les deux vieux font un strip- tease. Au soutien- gorge d’Hervée, explosions inaudibles  la lumière saute, le public est triste,  Johnny continue sans sono et sans accompagnement






On s’organise. on sait bien que les gens allaient y croire à peine une minute à l’imposture, mais c’était pour créer une atmosphère de chrétiens pourchassés et se cachant dans les catacombes.


Là l’idée était de profiter de ce changement de programme pour inventer un art nouveau, comme l’avaient fait les dadaïstes il y a 100 ans à Zurich.


Voici le conducteur que nous avions préparé, tout n’a pas marché, et puis au bout d’une heure et quarante cinq minutes nous avons abrégé




INTRO JACK

la soirée sera basée sur les vieux, hommage à un vieux qui vient de partir


CHANSON N°1 de JOHNNY SMEET


CHANSON N°2

pendant ce temps :strip tease de Jack et Hervée,quand Hervée en arrive au soutien-gorge:explosions

puis tout s’éteint


UN MESSAGER DE LA POUDRIERE

Hervée va aux nouvelles:c’est le confinement, on demande des lampes à Pierre

Jack va chercher sa frontale


HERVEE PROPOSE DES MOTS CROISES


JACK PROPOSE UN ART NOUVEAU

il demande des mots au publicain joue avec et peu à peu Fantasio se joint à lui


JACK PARLE DES TABOUS

il faut exaspérer le public Jack parle des couilles de son père

Hervée raconte son agression


JACK DEMANDE SI UNE FEMME PEUT RACONTER SON VIOL

Lucille raconte son viol


FANTASIO FAIT UNE AUBADE A CETTE FEMM

Hervée reprend les mots croises


JULIE ET CATHERINE CHANTENT 







GASPARD DEMANDE SI ON PEUT L’ECLAIRER

il fait son premier set


JACK PARLE DES DADAS

Jack commence le Guerassim Luca,Fantasio enchaine, puis Jack demande au public d’inventer des bouts de poèmes


JULIE DIT QU’ELLE CONNAIT UN VRAI POEME

Elle dit charogne


JACK PARLE DES OBSESSIONS DES DEGOUTS

Hervée re Télérama chacun parle de ses dégouts








Lucille lit une page de lettre à Charlotte








JULIE+CATHERINE+FANTASIO+INSTRUMENTS


HERVEE MET DU BACH ET RACONTE SON AMOUR POUR BACH

elle arrête la musique et dit qu’elle adore Souchon











FABIENNE DIT UNE CHANSON DE SOUCHON

Cath dit qu’il faut se nettoyer les oreille


JOHNNY CHANTE UNE TROISIEME CHANSON













LUCILE ET JACK : LE TRANSSIBERIEN

Petits inserts musicaux


GASPARD PREND LA PAROLE

il se raconte il fait son 2ème set avec participation du public


IMPRO COLLECTIVE SOUS LA DIRECTION DE FANTASIO

Jack demande:est ce que ici et maintenant une personne se sent capable de dire un texte par coeur?







JOANE DIT LE TEXTE DE THIERRY HASARD






JULIE ET CATHERINE CHANTENT






CATHERINE DIT MICHAUX ET ARTAUD





JACK+MUSIQUE:COMBIEN DE TEMPS


FANTASIO SEUL


LA LUMIERE REVIENT?LA MUSIQUE

on décide de sortir dehors c’est le chaos, fin du cabaret raté





C’est une soirée qui ne ressemble à aucune autre, donc on ne peut pas faire de comparaison .

On a mélangé, musique, poésie,  confidences et surprise.

Il  y avait une atmosphère donnée par le noir et les éclairages à pile.

Dehors il y avait tempête de neige, ceux de Besançon ont mis 2 H 30 pour rentrer.