MUSICATION (suite)

 

12 H 30  Pique nique au Montanot


On avait parié sur l’attitude des immeubles voisins. descendraient-ils ? Notre expérience nous disait qu’on aurait quelques enfants. Mais oui, mais non, deux habitants sont accrochés, une femme est ravie, elle en redemande, elle veut le boléro de Ravel.  Une école maternelle voisine réclame son petit concert.



Alicia, Manon, Aurélien, Timothée au violoncelle,  et Marc avec sa casquette.


Après-mdii . Faurecia,  le bateau sur le Doubs, quatuor de cuivres sur le balcon de la l’ancienne Mairie, la musique envahit la ville.

La brigade va goûter chez Yvonne Gilot,  rue de Valentigney, la maman de Judith Maillard-Salins.

Yvonne 90 ans. Vitalité exceptionnelle.  Les amants de St Jean et chanson polaroïd.






Jus de pomme de la Damassine et tarte aux abricots.


Puis il se passe tant de choses que l’on ne peut tout suivre.


A noter que les deux concerts couchés chez les marchands de literie ont bien fonctionné avec un très joli quatuor de clarinettes de l’harmonie municipale.Tous les magasins de l’avenue Aristide Briant ont eu droit à leur sérénade.

Et aussi un concert au quartier des champs montants où la chorale «la cantarella» joue aux fenêtres d’un immeuble.







L’orchestre des jeunes de l’harmonie joue à l’entrée des films au mégarama.





Un très joli final, l’alleluia rehaussé par la présence  d’enfants des quartiers des buis de Valentigney qui apprennent la musique depuis un an seulement. Chorale : la Cantarelle.




Quelle richesse musicale ce pays de Montbéliard !




Annexes


Le reportage d’Edith Rappoport. Blog de théâtre sur Internet.


Aubades, sérénades, infiltrations poétiques, occupations illicites en tous genres, pas de micros, pas de sonos… avec la participation du conservatoire de musique du Pays de Montbéliard et le soutien de la Ville d’Audincourt
“De l’aube au crépuscule, de la musique douce, douce, douce”… c’est une vraie profession de foi réalisée par ces deux équipes qui ont mis toute leur énergie créatrice dans un dialogue avec les petites gens, riches en humanité qui n’adorent pas le Veau d’Or. A 7 heures du matin, ce 21 juin, on pouvait voir les 8 musiciens de Melos Tempo à l’arrêt des bus du Temple, perchés sur des promontoires interpréter du Tchaïkovski, pendant que la brigade rouge d’intervention poétique du Théâtre de l’Unité s’allongeait par terre ( elle a essaimé au Niger, en Italie, au Chili, en Haïti etc…) devant le flot des gens qui partaient au travail déconcertés par cette tentative de ralentissement du monde ! Pendant que ces grands musiciens égrenaient ces grands morceaux classiques (mais qui donc les avaient écrites ?), la brigade rentrait dans les bus pour en sortir aussi vite, hélait les voitures pour les faire ralentir, se couchait sur des capots, quelques fumeurs goguenards écoutaient surpris, d’autres ne tournaient pas la tête sauf quand la brigade  rouge montait dans les cars, écoutaient surpris la petite musique de nuit de Mozart..
La brigade partait ensuite pour une aubade à la Poste Centrale d’Audincourt, entonnait un choeur de chants orientaux et suivait le facteur pour sa tournée en vélo dans la rue principale de la ville, pour dire des poèmes de Prévert dans des salons de coiffure, chanter dans une banque. On pouvait les suivre au Super U, à Intermarché et chez Grand Frais ou l’on pouvait suivre une fille de caddies conduit par cette brigade rouge, faire la queue à la caisse en entonnant leurs chants devant des clients et de caissières réjouies. À Super U, le responsable de magasin inquiet d’une chute possible des ventes, faisait grise mine.
On partait ensuite dans le beau quartier rénové des Montanots pour le pique nique prévu pour toute la bande, beaucoup d’enfants couraient sur la belle pelouse centrale, Marc Togonal promenait son violon devant les fenêtres ouvertes et jouait pour les promeneurs assis sur les bancs, le repas bien servi était partagé, la maman voilée de Zeki avait apporté d’excellentes crêpes et le choeur d’enfants de la maternelle voisine entonnait lui aussi son chant.
Puis on partait pour l’immense usine Faurecia, 800 employés fabricant des pares chocs pour le monde entier, usine très surveillée, où il fallait suivre Émilie le long de chemins précis. Ne pas sortir des lignes blanches ! Cordes sensibles pour oreilles surmenées… Ouverture de la Traviata et la valse de Chostakovitch (bien connue par la pub) sur une pelouse pendant la pause des chercheurs, puis les Beatles et Offenbach devant l’atelier 60, des ouvriers cette fois eux aussi pendant leur pause. Enfin le plus beau moment, à l’intérieur d’une chaîne avec les mêmes musiques, une extraordinaire émotion rappelant les usines occupées en 1968. Une ouvrière avouait n’avoir jamais vu ça en 40 ans de maison !
On repartait pour la rue centrale où Marc Togonal visitait les jardins avec son violon . On pouvait assister à un concert de clarinettes à Litrimarché, puis suivre deux violonistes jouant sur le bateau d’un des sauveteurs en mer, le long du Doubs. Le ciel devenait menaçant, il fallait repartir vers l’Hôtel de Ville, un podium était dressé, un piano abrité sous l’auvent. L’orage éclatant, nous dûmes nous réfugier dans l’entrée abritée pour assister à un concert de violes de gambes de l’ensemble de Belfort Montbéliard qui jouait pour la paix de l’âme. D’autres ensembles ont joué du Borodine etc…
Clôture de la soirée le temps sec revenu avec l’orchestre junior d’Audincourt accompagné d’un choeur d’adultes, puis un émouvant ensemble à cordes des enfants des Buis, un an seulement de formation collective, garçons et filles de moins de dix ans en grande tenue, concentrés sur leur instruments, dirigés par leur jeune chef Vincent Nommay dansant avec sa baguette. L’Alleluia de Haendel retentissait entonné par un choeur d’adultes, étrange contradiction pour ces enfants immigrés dont les familles enthousiastes se réjouissaient. Melos Tempo a entamé un travail exceptionnel d’irrigation musicale dans la région avec un festival encore modestement soutenu à Saint Hippolyte. Son travail de formation très prometteur a trouvé une alliance fabuleuse avec le Théâtre de l’Unité présent depuis 1991 dans cette région. Enfin la fête de la musique a retrouvé ici son sens originel !

.http://journal-de-bord-dune-accro.blogvie.com/

Une photo en première page de l’Est et un article


















Annonce dans le Pays


AUDINCOURT

- 7h : à l’arrêt de bus du Temple, on entendra du Tchaikovsky. 8h devant la caserne des pompiers, ce sera Offenbach. - 8h30 tournée du facteur au centre-ville, accompagnée par une brigade chantante sur cyclomoteurs. - 9h à la mairie, un violon, un alto, un violoncelle et une contrebasse, du rock au baroque. - 10h dans les ateliers de Faurecia, « cordes sensibles pour oreilles surmenées », un concert « interdit au public et aux journalistes ». - 11h aubades dans les moyennes surface s ; à 11h40 dans le bus de ramassage scolaire, suivie d’une aubade en cuisin e ; 12h au balcon de l’ancienne mairie. - 12h Quatuor au restaurant du Jura. - De 12h30 à 13h30 service grande classe au Montanot, pique-niquec musical. - 14h dans le parc du centre d’éveil, une chanteuse lyrique fait de la balançoir e ; massage musical sur des chaises longues. - 15h, dans les ateliers de Faurecia, cordes sensibles pour oreilles surmenée s ». - 16h, goûter musical chez Yvonne, uniquement sur invitation. - 17h, des musiciens dans tous les magasins du centre ville et aussi sur le Doubs. - 17h30, concert couché chez Litrimarché avec un quatuor de clarinettes. - 17h45, quintet à vent aux Coupons d’Alsace. - 18h aux Champs-Montants, la chorale La Cantarelle aux fenêtres d’un immeuble. - 18h30, place Bazaine, musique de la Garde républicaine de Paris par La Vigilante, fanfare d’Audincourt. - 18h30, « concert savoureux contre un mur avec 6 violes de gambe et mandolin e », musique de la Renaissance, parking de la Mairie. - 19h, rue de la Musique, vous n’entendrez que de la musique et rien d’autre, on poussera les voitures. - 20h, au Megarama, grâce à l’Harmonie Junior, vous pourrez envoyer de la musique par téléphone à tous vos amis et légalement. - 20h sur les marches de l’ancienne mairie, musique de la Garde républicaine (suite) par La Vigilante. - 20h30, place de l’ancienne mairie, airs populaires et transcriptions classiques par l’harmonie junior, en terrasse. - 20 h 45, ensemble à cordes des enfants des Buis sur l’esplanade de la Fraternité. - 21h, choeur et orchestre interpréteront la musique des couronnements des rois d’Angleterre, esplanade de la Fraternité. - 22h, dans les ateliers de Faurecia, « cordes sensibles pour oreilles surmenées, un concert interdit au public et aux journaliste s ».






Le document de la préparation

Où et comment  jouer de la musique le 21 juin  2012 à Audincourt ?


Réflexions conjointes de Marc Togonal, Mélos Tempo, Jacques Livchine et Hervée de Lafond, théâtre de l’Unité et 15 apprentis de la Faiar en janvier 2012.


Revenir à la fête de la musique générique, c’est à dire faire de la musique partout,    où on ne l’attend pas, contaminer de musique une ville.


Autour de Mélos Tempo  se joignent les amateurs de la ville. Travail avec Jean François Erard de l’harmonie municipale, et recenser tout ce qui fait de la musique sur Audincourt.


Enorme boulot de contact, rendez vous multiples à prendre.


Fil rouge : une brigade de l’Unité qui propose les parcours et  fait les liens


Voici le menu des propositions à valider.


Ensuite on met  ce menu en ordre, on complète, on fait un emploi du temps, on dit qui joue, et qui joue quoi.


La communication va être essentielle, car il faut donner des RV, sauf quelques impromptus.


Chaque fois que l’on joue, il y a un cartel, avec le morceau joué, les noms des musiciens, leur provenance.    Mettre en valeur.  Rassurer les gens.




Arrêt de Bus du temple.


Une barque sur le Doubs


Un goûter chez une vieille dame


À super U, au rayon légume, à Grand Frais


À Intermarché au rayon boissons.  


Dans les bureaux de la mairie. Aubade dans chaque bureau.


Sur un toit,  des cuivres.


Dans la forêt des 4 cantons, petit concert



7 h 30 sérénade chez le maire , sous ses fenêtres et même chez lui au petit déjeuner



Dans la rue dix portables appellent 10 numéros . L'orchestre joue.



Un petit parcours :  4 siècles de musique, randonnée musicale de 4 lieux choisis



Sur la plate forme de la 504, chaises attachées.



Balançoires dans les arbres,  espace Japy.  Chanteuse lyrique


Lyrique au milieu d'un Rd point


Fenêtre ouverte,  chanteuse lyrique, choisir immeuble


Chorale un chanteur par fenêtre


Accompagnement d’un ouvrier précis chez  Faurecia , à la fin  tous les musiciens se rejoignent et forment un orchestre à l’entrée de l’Usine.


Jouer pour les  pompiers qui s’ennuient attendant le prochain incendie , 


Dans le clocher de l’Eglise de forges.



Cachés dans des  containers de poubelle.... containers musicaux.



Camion poubelle. Accompagner la tournée.



Shampoing musical  chez  tous les coiffeurs de la ville



Literie, dans le magasin allonger une cliente et lui faire l’aubade. Marchand du Rd Point des 4 cantons



Bus choral. Une petite chorale monte dans le Diam.


Canopée. : choisir un bel arbre du parc Japy, et y installer une plate forme.


Boîte érotique


Musiciens sur les ronds points . Automobilistes poussés  en silence. Système de panneau.  Attention fête de la musique, on coupe les moteurs.. Présence de la police pour gérer.  Action courte pour e pas faire trop d’embouteillage. Filmé par la télévision.  


Massages musicaux. Choix.



Musique laxative



Circuit Tchaikovski ?   C’est à Montbéliard….




À l'aube. Assister à un lever de soleil.  Repérage à faire


Musiciens de famille, trouver une famille d’u moins 3 personnes ; Maison de retraite.


Escorte du facteur avec une trompette, à chaque arrêt sonne la trompette


Crèche, Musique douce.


Concert bus d'école


Séance de film jouée en live


(Aux attentes des feux )  ?   non, ça fait trop mendicité.


Cristel, usine de casseroles de luxe. Ce n’est pas à Audincourt. Refusé.


Musiciens enterrés (hmm)


Concert allongé , peut être place du temple, public sur chaise longue


Cabine d'essayage ,


Salle d'attente des médecins, de l’ophtalmo


Chez les gens qui ont un piano,    enfin de la vraie musique de chambre





Voici la COM






LA PREPARATION