Débat à bouches décousues
 

Débat à bouches décousues


les fiches remplies par l’assistance



Faire un élevage d’Hervée et de Jacques pour garantir la continuité de la race


Des spectacles à la portée de tous, pas seulement pour les intellos, mais aussi pour les enfants et les handicapés intellectuels avec du rire de l’émotion de la variété de la musique, spectacles de rue, concours de chant, musique, danse, théâtre, humour.


-Réveillon des boulons, toujours. Continuer les actions vers les jeunes, et les vieux (80 ans de ma mère) et aussi la rue.

Préparer la relève.


De la culture pour les petits et les grands enfants que nous restons malgré les coups de bâton que l’on nous donne. Des Hervée et jacques pour nous faire aimer qui nous sommes et qui nous resterons.



Continuer à favoriser à faire vivre un théâtre d’engagement politique et poétique. Se projeter dans un futur qui pourrait être difficile. Un théâtre pour vivre toutes les situations,tous les possibles.


Après s’être occupés des vieux et des jeunes, RELIER les vieux et les jeunes. Un événement qui les mette en jeu ENSEMBLE. Transmission-partage-avenir.


Favoriser les échanges des arts, des personnes, pour des temps communs. Aller dans structures, établissements scolaires. Installer des lectures sur l’ile aux oiseaux.



On ne peut que souhaiter qu’Hervée et Jacques restent présents dans l’action culturelle et pensent à la relève-théâtre subversif : à poursuivre impérativement.


Le pays de Montbéliard dont Audincourt est une terre industrielle dont Peugeot est la dernière entreprise. Je propose la création d’une “maison de la mémoire ouvrière” afin que les générations actuelles et futures sachent ce qu’ont vécu les générations précédentes dans les entreprises disparues.


Toujours le contact avec la population locale, toute la population.


Ne changez rien, sauf qu’on aimerait vraiment un Réveillon des boulons ou quelque chose du même genre, si c’est possible par les temps qui courent. Merci pour tout.


Pourvu qu’elle change 17 fois en 17 ans la Culture  !



Je n’ai pas connu le réveillon des boulons, il faut le faire, je vois Audincourt comme un bastion culturel, il faut maintenir cela, le développer, en faire une fierté locale, essayer d’inclure tous les milieux à ces projets. Eduquer.


Poursuivre l’aventure du repas géant et solidaire de la fête de quartier des champs montants.


N’étant pas du pays de Montbéliard j’aimerais avoir envie de m’installer dans le coin grâce à sa culture. Créer un festival de théâtre en accueillant des troupes amateurs et partager ensemble, créer ensemble le plaisir de la scène. Continuez à être vous. Formidable.


Les 17 ans régulièrement sur l’ile aux oiseaux (Martial )


Les quartiers ! la priorité, les quartiers !


La capitale culturelle du Nord ex Franche -Comté doit rester dans le Doubs (attention à Belfort et Dijon). le Pays de Montbéliard est culturellement complexé. L’Unité doit vivre pour rétablir cet équilibre.



Faire une création reliant les populations des campagnes et des quartiers difficiles des villes.


Qu’il y ait beaucoup plus de spectacles en ville


Pour récolter des fonds pour le théâtre de l’Unité, inspirez vous des “dîners insolites” qui avaient lieu dans les Vosges jusqu’en 2016-17, d’accord c’était payant mais pour compenser les subventions qui disparaissent pourquoi ne pas partir sur ces options, comme ça le plus riches paieraient un peu plus pour tout le monde.



Que vous continuez encore les 17 ans.



Réveiller le monde/ Emoustiller les jeunes qui s’enferment/ Continuer des projets comme les réveillons des boulons mais pour carnaval ou toute autre occasion. Continuez à dynamiser une société qui ne voit plus ne croit plus. Vos envies, votre folie sont  absolument nécessaires mons seulement à Audincourt, à Montbéliard mais surtout à tous ceux qui en ont envie. Continuez et trouvez vos dignes successeurs futurs.


De la musique, de la musique, ambulante,  acoustique fixe, à l’apéro à la digestion aux enterrements aux mariages, à tout moment.


Plus de théâtre et de spectacles pour les enfants. Merci pour les 17 ans.


Faire revivre le réveillon des boulons qui était un moment de fête, de convivialité et de partage exceptionnel


Créer la maison de l’histoire sociale du pays de Montbéliard qui permettrait que la passé fasse l’avenir, et la culture a toute son importance pour reconstruire cette vie qui pourrait être belle et tellement différente.


Refaire un réveillon des boulons, continuer d’accueillir des troupes pour créer et jouer à Audincourt.

Faire entrer le théâtre de l’Unité dans les écoles, les collèges, les lycées.



Créer un festival international de théâtre de rue autour de la filature.



Mettre en piste un nouveau talent à côté de Jacques et d’Hervée pour assurer transmission, renouvellement , et … trahison.



J’aimerais  rêver encore comme depuis  1991, année de notre arrivée à Montbéliard, pour les idées et les rêves je vous fais confiance.



Que le Kapou continue, que les idées continuent à pleuvoir pour que la vie soit plus belle. vive le théâtre  !


Continuez, restez les mêmes, difficile d’émettre des voeux, mais une grande création serait un nouveau marqueur …



Créer et organiser un festival de théatre de rue pendant l’été pour catalyser les compagnies et talents régionaux voire nationaux. L’espace Japy est idéal pour organiser cet événement.


Ne jamais publier les racines ouvrières de notre pays, ne pas oublier que la culture av avec divertissement mais aussi avec l’exigence intellectuelle , le débat et l’émancipation.



Le maire doit lire les conseils de l’Unité à ne pas suivre.

Lettre à Charlotte . Prochainement publié.



Université aux thèmes nomades, laboratoire des idées marginales qui vont  rouvrir la République



Continuer à voir le kapouchnik sans être rejeté une fois sur deux au téléphone.  Vous êtes mon rayon de soleil , merci encore




prononcer le mot Kapouchnik à la russe, Kapoustnik



Pourquoi pas un spectacle de rue et des concerts en extérieur ?



De spectacles de rue délirants et engagés qui font plaisir et réfléchir aussi, de l’imagination, des surprises, de tout, des textes des arts visuels, de tout pour tous



Le conseil de  la communauté artistique (arts visuels, spectacle vivant , musique, toute catégorie confondues  revendique de façon solidaire les bâtiments et les budgets nécessaires à l’épanouissement des projets locaux comme extérieurs. Le conseil  de la solidarité culturelle inclut les enseignements scientifiques etc pour ceux qui construisent leur obédience à partir du travail des chercheurs et des créateurs, il revendique son héritage.



Maintien de la troupe du kapouchnik. Donner des subventions aux troupes de spectacle non conventionnelles.

Encourager et promouvoir le spectacle de rue.

Créer des sections théâtre pour jeunes et ados dans les MJC

Restaurer le réveillon des boulons.


Absente de la Région depuis 23 ans je viens régulièrement à l’espace Japy et souhaite que ce lieu continue à vivre.

Je suis une grande nostalgique du réveillon des boulons , j’y ai passé des moments magiques. Merci.


Continuer ce que vous faîtes, surtout des Kapouchniks, rétablir les Machines rient

et la caravane passe en A  et quelques concerts en plus de rencontres et racines.