Billets 2018

 

Quinzième année de petits billets hebdomadaires


retour à 2017


Samedi 6 janvier 2018 . Mouthe (Haut Doubs)   6°C


Une semaine que la page du réveillon de Calais est tournée et  depuis une semaine   je m’interroge sur notre demi -échec. Il y a bel  et bien eu un dysfonctionnement quelque part, les gens n’ont pas aussi spontanément chanté qu’on l’aurait souhaité, c’était un peu une épreuve de force. En vérité, nous détestons les manipulations classiques du public, nous nous l’interdisons : Bonjour Calais  ! Je ne vous entends pas, plus fort !  Et de plus, pour tous ces gens qui étions nous ?  Pour Lavilliers, Julien Clerc, Catherine Ringer il y aurait eu communion, or nous sommes tout sauf des stars, et si une centaine de personnes nous connait bien, pour les autres nous n’étions que des moins que rien, et de plus, la grosse sono chargée de lancer les chansons éteignait plutôt que stimuler.  Et puis, ce qu’on a bien constaté c’est qu’avec notre Johnny Smeet, immédiatement cela fonctionnait parfaitement. Les personnages étaient carrément une  FBI (fausse bonne idée ).  Moralité : ne t’aventure pas sur des terres inconnues sans essai préalable.




Samedi 13 janvier. Villars les Blamont. 0°C


Charlotte,  - gradée universitaire- me demande à brûle- pourpoint des renseignements sur la sexualité des septuagénaires.  On nous  imagine comme des retraités de l’amour, mais c’est tout le contraire, nous sommes gravement  inflammables, notre libido est éprise de jeunesse. Les patriarches qui ont écrit les préceptes religieux n’ont bien entendu placés aucun interdit sur les différences d’âge. Certes,  nous avons perdu un peu de notre fougue performatoire. Charlotte veut des précisions. Mais oui, la femme de 25 ans aux  fins poignets  que nous avons épousée, est une grand mère ridée , mais ne t’inquiète pas,  elle est encore capable de nous faire revivre les sensations d’antan.