NUIT UNIQUE

 

Réactions, presse


Les représentations  :  Compte rendus

NUIT

UNIQUE



Nous avons entre les mains un spectacle hors du commun : il dure 7 h mais surtout les spectateurs sont allongés et ont le droit de dormir : sommeil, rêves et parties conscientes se

mélangent et pour finir mettent le public dans un état hallucinatoire.


CE SPECTACLE EST L’ABOUTISSEMENT DE 45 ANS, 45 ans de recherche, de bouts d’essais, de chutes, de ratages, de petites victoires et de rêves.



LE MAKING OFF



Pendant « les Ruches Théâtre » d’avril 2014, Jack (Livchine) a l’idée de travailler sur une nuit complète. Il la prépare en une semaine, je suis spectatrice avec une petite vingtaine de

personnes. Je suis crevée et dors presque toute la nuit mais au réveil je sais que j’ai vécu une nuit « hors norme », nous décidons donc de continuer.

Nous faisons une autre tentative à Calais à l’occasion de notre mois de « carte blanche » au  Channel. Le public est nombreux couché sur de la paille.

Nous réunissons des comédiens et des

chanteurs et comme chacun prétend avoir dans son répertoire largement de quoi tenir 7 H nous osons faire tout dans une grande improvisation et vers 4 H du matin tout le mode est sec et désemparé. Le public est content, pas nous.


Nous faisons 3 jours de travail chez nous à Audincourt. Nous travaillons plus particulièrement

les textes « personnels » et nous enchaînons des modules de 3 H. Nous comprenons vite quel ’improvisation est à bannir et qu’il faut tout ou presque écrire.

Nous faisons une résidence d’une semaine à la Transverse à Corbigny, nous gardons encore

une marge d’improvisation en tous cas dans l’ordre des scènes, nous avons fait une avancée

notable mais nous comprenons qu’il faut tout régler et mettre en ordre la nuit en donnant une couleur précise à chaque heure et puis nous constatons que coucher le public sur des matelas

c’est vilain et ça prend beaucoup de place.

J’effectue un voyage en Asie et l’idée des hamacs s’impose. Nous trouvons au Cambodge des

hamacs auto porteurs très économiques mais le coût du transport est faramineux. Nous

trouvons sur internet des boudins  gonflables que nous commandons en Chine. Ils sont tous

rouges et très faciles à gonfler.

Nous faisons une autre semaine de résidence à Lieux publics à Marseille qui se termine par une

nuit pour 100 personnes. Tout est réglé heure par heure. Nous éliminons tout ce qui ne

fonctionne pas, tout ce qui ne passe pas mais il s’est passé quelque chose d’impalpable qui   touche énormément les 100 dormeurs volontaires. Il reste quelques petites choses à changer

mais la Nuit est là.



LES REACTIONS

A lire absolument


Une proposition du Théâtre de l’Unité

Une création de Jacques LIVCHINE et Hervée de LAFOND

Durée du spectacle : 7 H

Tout public à partir de 12 ans


La distribution :

Julie CAZALAS ou Ines LOPEZ

Ludo ESTEBETEGUY

FANTAZIO

Catherine FORNAL

Garance GUIERRE ou Anne de BROCA

Hervée de LAFOND

Jacques LIVCHINE

Charlotte MAINGE

Léonor STIRMAN   ou Mélanie CREMONESI COLIN

Lucile TANOH

-----------------------------

Création Lumières : David MOSSE

Régie lumière : Mael PALU

Son Erik BILLABERT

Administration : Claudine SCHWARZENTRUBER


21  Représentations

à la date du 20 octobre 2018



Marseille (2)

Chalon dans la rue (In 3 )

Montpellier ZAT  (1)

Miramont  Pronomades (2)

Villeneuve en scène (8)

Aurillac In (3)

Castera Verduzan  (1)

Nancy (1)  à faire le 20 octobre






La production

Le Théâtre de l’Unité a reçu le soutien de la DRAC et la région

Bourgogne/Franche-Comté, le Conseil Départemental du Doubs, de la ville

d’Audincourt pour les locaux administratifs et le Studio des 3 Oranges, Pays de

Montbéliard Agglomération pour la mise à disposition du Château Peugeot

d’Hérimoncourt (accueil-hébergements compagnies en résidences).

Le Théâtre de l’Unité a été soutenu par « la Transverse », à Corbigny ; Lieux

publics, Centre National de Création des Arts de la Rue, à Marseille