La Brigade de Calais 2014.  Formation HDL




vendredi 10 octobre 2014



Ils sont 23

prise de contact:buts de la BIC

exercice individuel « RITES » ceux qui regardent doivent décrypter tout ce que la personne ne dit pas mais que son corps raconte:apprendre à « lire » le public

présentation de quelqu’un qu’on ne connait pas:tjrs apprendre à « lire »

exercices de choeur:déplacements sans leader,sons idem

1ères règles:l’agressivité amoureuse,le stabilo,les codes, le corset qui craqueelle/ 2 dangers:le clown et l'HP


samedi 11 octobre


Le théâtre à mains nues,le rôle essentiel du pilote

attention aux  dangers: le clown ou l’HP

1er exercice sur le trottoir devant le Channel:"la rue est un théâtre » pas mal.


préparation des interventions à mains nues de l’après midi

14H on démarre place d’Arme par le point fixe,ça prend mais il tombe une pluie très dense,le public ne peut pas s’arrêter


on rentre au Channel:on travaille les figures des Rouges et on apprend Ya Hello à l’aide de l’ordi


On y retourne

On fait les clefs:pas mal mais ils n’arrivent pas à garder les distances puis,la lentille sur un passage piéton: court efficace,du public vient aider Corinne


Philippe tente les touristes mais il est très « extérieur » donc peu crédible


les portables rue Royale: ça fonctionne


Othello Desdémone sur une place choisie par Marie-France: ils gardent enfin leurs distances, l’image de  fin est toujours aussi impressionnante

On termine par la «chute à répétition » devant un café blindé de monde, écroulé de rire, malheureusement 2 ou 3 font les clowns ou tombent ailleurs

on révise les poèmes: peu les savent vraiment.  On est tous crevés, j’arrête une demie heure plus tôt


Dimanche 12 octobre


j’explique le « pilotage », on révise Ya hello, les figures, les codes, les petits lapins, je chapitre les 3 qui ont tendance à faire les clowns


Je pilote, on a mis les tee-shirts jaunes qui sont bien, on va vers un quartier très populaire, je leur explique que si les rues sont vides ce n’est pas grave.


En fait, on est dimanche matin, les gens sont chez eux, il ne fait pas mauvais et finalement ça va très bien se passer, les gens sortent sur le pas de leurs portes ou dans leurs jardins ou aux fenêtres


Je passe le pilotage à Dominique qui craque très vite puis à Claude qui a un peu de mal, je reprends le pilotage puis Sabine prend le sifflet et s’en sort assez bien.

Les 3 n’ont pas fait les clowns, on a chanté, dit des poèmes, fait des figures ,des chansons polaroïds

: c’est la véritable 1ère sortie de la BIC,il y a même des petits moments émouvants.




14H:  on tente les chaises poétiques à la plage: c’est désertique donc on essaie de faire des belles images, puis Edwige prend le lead et nous emmène sur une jetée à pêcheurs, puis c’est Marie-France qui nous emmène sur une jetée plus passante, quand on arrête vers 15H30, on voit que le monde arrive (j’avais oublié que le dimanche les familles sortent après le repas dominical).


On débriefe ,on est assez contents de nous, mais crevés,on apprend la choré Pina.

On se met d’accord pour travailler le 6 mars au soir puis les 8 et 9 toute la journée puis les 9 et 10 au soir.


Pendant LDS ils joueront: Inauguration, Mariage et Pina et le CAAL mais on pourra ajouter facilement : chaises longues poétiques, les clefs, les portables, Othello-Desdémone et la Rue est un théâtre,quand on voudra.

C’est vraiment un bon groupe tout de suite solidaires et unis,Caroline peut mener les chants, ils attendent avec impatience la venue de Brigitte Cirla, ils sont très motivés,  on devrait faire du bon boulot/













La Brigade des 5 et 6 décembre 2014


Hervée et Jacques








Il n’y a que très peu d’absents, on se compte à 24.

Préparation de Pina et de l’  armée de l’art. On se pose des questions sur la faisabilité vu le climat tendu dans Calais à cause des migrants.


On se divise en deux groupes pour l’armée de l’Art, Hervée se met en leader au début, puis ce sera benoît.

Belle actions bien intrépides.


voir


  diaporama



La Brigade Pina



Chorégraphie chicos à la Pina Baush, gens habillés classe qui se jettent sur les poubelles avec appétit.














migrants un peu éberlués












13 au 15 novembre  2015


Voilà, on est resté 1h30 dans la jungle de Calais: on a fêté les 27 ans de Chazali et les 44 ans de Boomer, un bénévole anglais.

On a chanté et rigolé avec pleins de migrants tellement gentils et souriants,0 n les a tenus longuement dans nos bras.1h 30 d'une infinie tendresse.

Benoît m'avait prêté des grosses godasses indispensables dans cette mer de boue

C'est un camp énorme on en a vu q'un petit quart,la BIC ( Brigade d'Intervention du Channel) est bien décidée à y retourner,c'était trop émouvant